Text Size

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La chromatographie est une méthode de séparation des espèces présentes dans un échantillon. L'échantillon contenant plusieurs espèces est entraîné par une phase mobile (liquide, gaz ou fluide supercritique) au long d'une phase stationnaire (papier de cellulose, silice, silice greffée, polymère, etc.). Chaque espèce de l’échantillon migre à une vitesse qui dépend de ses caractéristiques physique et de celles des phases stationnaire et mobile.

Très utilisée en chimie organique pour purifier des composés issus de synthèse ou d’extraction, la chromatographie se prêtant facilement à la miniaturisation a aussi donné naissance à plusieurs techniques de préparation d’échantillons lors d'analyse chimique.

La maîtrise des conditions de séparation permet une bonne reproductibilité du temps de migration d'un composé donné. La chromatographie peut ainsi être utilisée en tant que méthode comparative pour se faire une idée de l’identité d’un composé par son seul temps de rétention. Cette méthode d'identification laisse maintenant place à des méthodes couplées qui associent la séparation chromatographique à une technique d’analyse telle la spectrométrie de masse pour permettre une meilleure identification.

Principe

La chromatographie repose sur l'entraînement d'un échantillon dissous dans une phase mobile au travers d’une phase stationnaire. Celle-ci retient plus ou moins fortement les substances contenues dans l'échantillon dilué selon l'intensité des forces d'interactions de faible énergie (comme les forces de Van der Waals, les liaisons hydrogène, etc.) qui existent entre les différentes espèces moléculaires et la phase stationnaire. Elle peut aussi faire appel à des phénomènes différents comme l’imbrication.

Les différentes composantes de l'échantillon ont généralement des vitesses de migration caractéristiques qui permettent de les séparer. Cette vitesse de séparation est fortement dépendante de la nature de la phase mobile et de la phase stationnaire. Souvent, l'échantillon est analysé par comparaison avec des substances déjà connues placés dans les mêmes conditions. On appelle ces références des étalons.

Connexion

samedi, juin 24, 2017