Text Size

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Avec le recul que nous possédons aujourd’hui, on perçoit que la chimie trouve son origine dans la préhistoire. En effet, la première réaction chimique contrôlé par l’homme et utilisé pour son bénéfice est très probablement la combustion. La naissance de la chimie remonte donc à la découverte du feu.

C'est la maitrise du feu qui a permis de réaliser les premières transformations contrôlées de la matière, notamment :

  • La cuisson des aliments
  • Le chauffage et l’éclairage
  • Le durcissement du bois
  • Enfin la transformation de matériaux :
    • Cuisson de l’argile
    • Utilisation des métaux
    • Fabrication du verre

Préhistoire

Les fondements de la chimie doivent être mis en rapport avec la découverte par l'homme du feu au paléolithique, 400 000 ans avant notre ère. Le feu peut aussi être considéré comme la première source d'énergie utilisée par l'homme. Outre les utilisations déjà cités, le charbon de bois est également utilisé comme pigment dans les peintures préhistoriques. Il sera par la suite également utilisé comme combustible. Enfin, Il y a 10 000 ans, le bitume naturel est exploité par les peuples du Moyen-Orient pour ses nombreuses propriétés. Il est utilisé en tant que matière première pour la conception de bâtiments et pour recouvrir les routes.

Antiquité

L’Antiquité voit les débuts de la métallurgie, c'est-à-dire l'extraction et la transformation des métaux à partir des minerais présents dans la nature. Ces métaux seront ensuite retravaillés et utilisés soit sous forme pure soit en tant qu'alliage.

Le premier alliage fabriqué par l'homme fut le bronze. Alliage d'étain, très abondant à l’époque, et de cuivre, il apparait aux alentours de l'an -3 000 ans.

Le fer, quant à lui, aurait été découvert il y a environ 3800 ans en Anatolie par les Hittites et ses premières utilisations datent de 2500 avant J-C. Le fer n'existe pas à l'état natif. Pour l'obtenir il est nécessaire de réduire les oxydes de fer. Cela ce fait à l'aide de charbon de bois.

Les égyptiens ont probablement découvert le verre il y a environ 3800 ans à partir du sable du désert et du natron chauffés au four jusqu'à fusion. Les Égyptiens connaissent aussi la fermentation qui leur permet de produire de la bière probablement d’origine sumérienne (-4000 ans avant JC).

Au alentour de l’an -900, l'alchimie naît, formellement, à Alexandrie. Les alchimistes cherchent à effectuer des transmutations telle que la transformation des métaux vils en or, le métal pour eux, parfait. Les corps sont classés en solides, liquides et vapeurs et selon leur couleur. Ils interagissent suivant des notions de sympathie et d'antipathie. Cette philosophie repose sur la théorie des quatre éléments de Platon complétée par l'introduction de la quintessence (la 5e Essence ou le cinquième élément).

Moyen Âge

La civilisation arabo-musulmane compte de nombreux alchimistes brillants. Lors de leurs travaux, ils découvrent de nombreux composés comme l'acide nitrique et perfectionnent la distillation. L'alchimie arrive en Europe avec les traductions des textes arabes. La grande peste sévit alors. L'alchimie prétend améliorer la santé par des potions ou remèdes à base de substances chimiques connues. Les expériences menées débouchèrent sur de nombreuses recettes de préparation des métaux et de nouveaux composés :

  • le vitriol: H2SO4 (acide sulfurique)
  • l'eau forte: HNO3 (acide nitrique)
  • l'esprit de sel: HCl (acide chlorhydrique)
  • la poudre noire au alentour du X° siècle en chine
  • l'esprit de vin (éthanol)

Cependant, cette époque est marquée par l’absence de progrès théorique. Ces découvertes restent des recettes ésotériques qui sont souvent des recopies d'ouvrages antérieurs. malgrès cela, dans le même temps, on observe un développement notable de l'instrumentation et des manipulations.

La Renaissance

La Renaissance est marquée par une réaction intellectuelle contre l'état de fait et le pouvoir ecclésiastique. Jusqu'à cette période, la recherche d'une explication autre que divine aux phénomènes naturels est interdite. C’est aussi à cette période que la chimie va commencer à se détacher de l'alchimie. Paracelse est considéré comme le précurseur de la chimie moderne. Il travaille au développement de médicaments, ou iatrochimie. Il met en évidence le soufre et le mercure et d'autres métaux comme l'arsenic, l'antimoine et le bismuth. Une polémique naîtra sur la toxicité ou non des remèdes et Vésale distinguera la pharmacie chimyque, issue des laboratoires de la pharmacie ordinaire utilisant les herbes médicinales.

XVIII° siècle

Ce siècle connaît la multiplication des laboratoires et des publications scientifiques. Les usines prennent leur essor et une multitude de nouvelles substances apparaissent. De nouveaux thèmes d'études comme la combustion, la calcination, c'est-à-dire la transformation du calcaire en chaux et la réduction des minerais sont approfondis. La chimie devient une science avec pour meilleur exemple Lavoisier, son Traité élémentaire de chimie (1789), et sa loi de conservation de la masse. C’est aussi à cette époque qu’apparaît la notion d’acide puis de base.

XIXe siècle

Au cours de ce siècle la chimie prend véritablement son essor. Dalton énonce sa théorie atomique de Dalton, Avogadro émet ses hypothèses concernant les gaz, chimie organique nait, Mendeleïev construit sa classification périodique des éléments, et à la fin du siècle, physique et chimie contribueront à la découverte de la radioactivité.

Berzelius définit en 1808 la chimie organique comme la chimie des êtres vivants. Au départ, c’est la chimie des dérivés du carbone connus et des substances contenues dans le gaz d’éclairage. 1828 est une année importante. Friedrich Wöhler réalise la synthèse de l’urée. Il démontre ainsi la possibilité d’obtenir des substances organiques, l'urée, à partir des substances minérales, cyanate d’argent et chlorure d’ammonium.

La saliciline est extraite de l’écorce de saule par Pierre Joseph Leroux en 1829 et le lancement commercial de l’aspirine par Bayer aura lieu en 1899.

La fin du XIX° siècle nous fait entrer dans l’ère actuelle, la chimie s’éloignent de plus en plus des sciences moles et de l’empirisme avec l’élaboration de théories de plus en plus fines.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_chimie ; 29 juillet 2010

Connexion

samedi, juillet 22, 2017