Text Size

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’ISO9001 fait parti de la série des ISO9000. Les ISO9000 définissent les systèmes de gestion de la qualité. Ils définissent des exigences concernant l'organisation d'un système de gestion de la qualité. L’ISO9001 sert de base à la certification de conformité. Il comporte donc les exigences relatives à cette certification. Il n’en va pas de même, par exemple, pour l’ISO9000 qui défini le vocabulaire.

La prochaine version de l’ISO9001 est prévue pour 2015.

Les domaines d’intérêt

Quatre grands domaines sont explicités dans l’ISO9001 :

  • Responsabilité de la direction
  • La direction doit faire la preuve de son engagement dans cette démarche. En effet, elle est le premier acteur et le garant permanent de la démarche.
  • Système qualité
  • Il s’agit d’exigences administratives en termes de sauvegarde des acquis et de prise en compte de la notion de système
  • Processus
  • L’approche de la production s’entend en termes d’identification et de gestion des processus. Le but à atteindre étant la satisfaction de l’ensemble des parties intéressées
  • Amélioration continue
  • Il y a donc une exigence en termes de mesure et d’enregistrement de la performance. On demande donc un engagement d'actions de progrès efficaces

L’objectif pour l’entreprise et de démontrer son aptitude à fournir régulièrement un produit conforme aux exigences du client et aux exigences réglementaires. De plus, elle doit chercher à accroître la satisfaction des clients. L’application du système doit donc être efficace en termes de réalisation. Il y a donc nécessitée mise en œuvre’ un processus d'amélioration continue (par exemple par l’utilisation de la roue de Deming)

Les principes

8 principes de management :

  • orientation client
  • leadership
  • implication du personnel
  • approche processus
  • gestion par approche système
  • amélioration continue
  • approche factuelle pour la prise de décision
  • relations mutuellement bénéficiaires avec les fournisseurs

Les différences entre avant 2000 et actuellement

Il existe deux principales différences :

  • Première différence
    • avant 2000
      « On définit par écrit ce que l'on doit faire, on fait ce que l'on a écrit, et on prouve que l'on a bien fait ce que l'on a écrit. »
    • On obtient donc un système très « administratifs » qui génère énormément de documents. Il en résulte un système de gestion documentaire très lourd et très centralisé.
    • version 2008
      « On définit le niveau de qualification (ou de compétence) nécessaire pour tenir un poste
      on s'assure que les personnes tenant ce poste aient la qualification voulue
      Si nécessaire, on met en œuvre des formations. »
      Analyse régulièrement renouvelée.
    • Le système documentaire est fortement simplifié et la décentralisation devient plus facile. Il faut tout de même penser à rédiger un rappel sécurité lorsque nécessaire.
      La documentation obligatoire est réduite
      • 1 Manuel Qualité (dont Politique Qualité)
      • 6 procédures documentées (écrites)
        • audit interne
        • maîtrise des documents
        • maîtrise des enregistrements
        • maîtrise du produit non-conforme
        • actions correctives
        • actions préventives.
  • Seconde différence
    • Avant 2000
      on tenait peu de compte la satisfaction réelle de l'utilisateur final. Il fallait seulement que les produits fournis soient spécifiée avec le client et que la production corresponde à la spécification prévue
    • version 2008
      Elle remet le client au sommet de la pyramide. Le fabricant à un devoir de conseil auprès du client. Il l’aide à identifier son besoin réel et s'assure que ce besoin a été satisfait.
    • Cela amène l’entreprise à redéfinir précisément son rôle (quel est son « métier » ?) et à identifier avec précision qui doivent être ses clients et surtout qui ne doit pas être un client. L’autre corolaire étant de devoir déterminer avec les clients quels leurs besoins réels.
      Cela assure la qualité des produits et des services fournis pas l’entreprise. Dans le même temps, cela protège l’image de l’entreprise.

Connexion

samedi, juin 24, 2017